Aline Serret, courtière en location de yachts, explore la Croatie

Rencontre avec Aline

Aline Serret visite les fortifications qui surplombent Stari Grad
Aline Serret visite les fortifications qui surplombent Stari Grad

Née dans le sud de la France d’un père français et d’une mère allemande, Aline a grandi entre deux cultures and langues. Elle a obtenu un Master en Affaires Internationales et Langues Étrangères (anglais et espagnol) de l’Université de Lyon 3 et de l’Université de Kingston de Londres. Parlant couramment le français, l’allemand, l’anglais et l’espagnol, et avec une passion pour les voyages, Aline a commencé à travailler dans l’accueil en Provence, puis dans un grand hôtel dans les îles Canaries. Elle a rejoint l’industrie du yachting en 2012 en intégrant une société de courtage, avant de s’unir à Burgess en septembre 2017 en exerçant le poste de broker en location de yachts dans le bureau de Londres. Aujourd’hui, en tant que membre MYBA et membre fondateur de YPY Londres (Young Professionals in Yachting), Aline est très engagée dans notre industrie. Elle aime le sport, à la gym ou en plein air, et adore cuisiner.

Pourquoi j’y suis allée ?

La Croatie a toujours été une destination de yachting très populaire et je voulais vivre l’expérience par moi-même. Je suis donc partie quatre jours sur un yacht traditionnel de type goélette pour découvrir pourquoi l’Adriatique reste un choix de prédilection.

Nous y étions mi-mai, avant que la saison ne démarre vraiment, donc nous avions presque l’endroit rien que pour nous. Et j’en ai vu plus qu’il n’en faut pour me rendre compte de la variété d’expériences qu’offrent les côtes croates.

 

L’itinéraire​

Jour 1    Split > Stari Grad (Hvar)

Nous avons quitté le port de Split en direction de Stari Grad. Entre Solta et Brac, nous avons aperçu des dauphins. Ils ont joué avec les vagues à l’avant du bateau pendant une bonne dizaine de minutes. Magique !

Juste en dehors de la baie de Stari Grad, il y a un magnifique mouillage à gauche, parfait pour nager. Mais le yacht est resté à quai au port pour la nuit. Après une balade, nous avons dîné à La Gitana, où sont servies des spécialités croates. La soirée fut animée, et particulièrement quand le propriétaire s’est mis à jouer de la musique et que nous nous sommes tous mis à danser.

 

Jour 2   Stari Grad > mouillage de Hvar (au large de Hula Hula Beach Club)

À la découverte de Stari Grad
À la découverte de Stari Grad

La nuit tombe dans le port historique de Stari Grad
La nuit tombe dans le port historique de Stari Grad

Sur le quai à Stari Grad
Sur le quai à Stari Grad

Nous avons visité Stari Grad et la magnifique maison d’été du poète local Petar Hektorović. Pour quelques euros, nous avons parcouru de somptueux jardins et découvert un superbe château fortifié de style Renaissance et un petit étang.

Aucune visite de Hvar ne serait complète sans monter sur la colline pour admirer la vue sur la ville et l’Adriatique
Aucune visite de Hvar ne serait complète sans monter sur la colline pour admirer la vue sur la ville et l’Adriatique

La Taverne Mareta fut une merveilleuse découverte
La Taverne Mareta fut une merveilleuse découverte

Ensuite, trois d’entre nous avons décidé de descendre à terre et d’aller profiter de la fameuse vue panoramique sur Hvar et sur son archipel du haut de la colline. L’annexe nous a conduits dans une magnifique crique avec sa jolie petite taverne Mareta, avant de regagner le yacht pour le dîner.

 

Jour 3    Hvar > Vis > Bisevo > Komiza > Vis > ville de Hvar

Au mouillage au large de l’île de Ravnik
Au mouillage au large de l’île de Ravnik

Le yacht a pris la direction de Vis tôt le matin, avant de mouiller au large de l’île de Ravnik juste à l’est de Vis et de partir en annexe visiter la grotte bleue sur Biševo, en s’arrêtant en route dans la baie isolée de Stiniva, une magnifique plage nichée dans les rochers.

La couleur intense de la grotte bleue de Biševo
La couleur intense de la grotte bleue de Biševo

La grotte bleue est impressionnante et la lumière est très spéciale. Des annexes locales organisent des visites en groupe qui durent environ 15 minutes.

Une traversée de 30 minutes sur notre annexe nous a ensuite menés jusqu’à Komiža sur l’île de Vis, un petit village de pêcheurs, calme et authentique, avec de bons restaurants de poissons et des cafés sur la promenade. Après une balade, nous avons pris le taxi jusqu’à Vis, une ville en deux parties : Luka d’un côté avec la grande jetée, et Kut (signifiant coin) à l’est avec ses charmantes ruelles et ses jolis cafés.

Vue sur le port de Vis
Vue sur le port de Vis

Vis se trouve dans une large baie bien protégée, avec beaucoup de bouées pour les plus petits bateaux. Les restaurants les plus chics sont Vila Kaliope et Pojoda, et Tezok dans lequel a été filmé Mama Mia 2. Notre annexe nous a récupérés en fin d’après-midi et nous avons fait une halte à la grotte verte, petite sœur de la sublime grotte bleue.

De retour à bord, nous avons navigué vers Hvar pour y jeter l’ancre pour la nuit et profiter de l’animation de la ville, considérée comme le Saint-Tropez croate.

La ville festive de Hvar de nuit
La ville festive de Hvar de nuit

L’architecture est superbe
L’architecture est superbe

Nous y étions mi-mai et la ville était déjà très fréquentée par des groupes de jeunes, des gens là pour le week-end et des noctambules. Nous avons pris un verre au Central Park Club, dans une ambiance détendue et sous le son de la musique live.

Kiva est un bon endroit pour les fêtards. Pasarola a un restaurant haut de gamme en plein air et un club au sous-sol, et le beach club Carpe Diem a un bar en ville et des navettes partant du port jusqu’au club qui se trouve en dehors.

Jour 4   Ville de Hvar > mouillage de Split

Vue sur Hvar
Vue sur Hvar

Le matin, nous sommes retournés en ville pour explorer les nombreux cafés et magasins, les bijoutiers, les boutiques de souvenirs et de vêtements… C’est vraiment une ville animée et pittoresque.

Les eaux de la baie de Palmizana étaient limpides
Les eaux de la baie de Palmizana étaient limpides

Après une balade en ville, nous avons fait un tour en annexe jusqu’au magnifique archipel au large de la ville de Hvar, incluant la baie de Palmizana, où les eaux sont translucides et où se trouve un ponton pour débarquer. À terre, le restaurant Lagnini est très élégant. Son voisin Zoru surplombe la baie et est une belle option aussi. Totos est moins sophistiqué. Un peu plus loin se trouve le restaurant Menegeilo, un lieu excentrique et arty tenu par une femme charismatique.

De retour à bord, nous avons pris la direction de Split pour mouiller dans un magnifique endroit à l’ouest de l’important port Uvala Kasjuni. Il faut seulement 10 minutes en annexe pour rejoindre Split, mais jamais vous n’auriez pensé être prêts d’un grand port.

Nous avons dîné à bord la dernière nuit et le matin, nous avons débarqué à la marina de Split ACI.

 

À propos de la Croatie

La côte croate en a pour tous les goûts et avec tant d’îles, c’est rarement surpeuplé
La côte croate en a pour tous les goûts et avec tant d’îles, c’est rarement surpeuplé

Si vous êtes le genre de personne à apprécier être sur un yacht, à l’opposé d’être vu sur un yacht, si vous voulez pleinement profiter du bateau, de la mer, de la destination, alors partez en Croatie. Vous pouvez vraiment vous détendre et juste profiter d’être sur l’eau, tout simplement.

Pour faire de la plongée avec masque et tuba et nager dans des eaux cristallines dans un cadre authentique, la Croatie est inégalée.

Avec des centaines d’îles aux multiples baies, des mouillages exceptionnels et de nombreux îlots, le choix est infini. Vous pouvez même trouver un endroit rien qu’à vous si vous le souhaitez. Plusieurs des plus belles baies sont trop profondes pour permettre aux plus petits voiliers de jeter l’ancre, et vous pouvez amarrer en toute tranquillité pour la nuit, l’arrière du bateau vers les rochers. Évidemment, si vous êtes d’humeur sociable, vous trouverez aussi des ports et des villes animés à terre. Hvar, Split et Dubrovnik ont tous de bons restaurants, des boutiques et une vie nocturne. La dimension culturelle n’est pas en reste et les amateurs d’architecture et d’histoire y trouveront leur bonheur. Du nord au sud, les villes de Šibenik, Trogir, Hvar et Dubrovnik sont toutes inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

 

Météo – quand partir ?

Les mois les plus chauds sont juillet et août quand la température de l’air oscille entre 25 et 35 degrés et la température de la mer atteint jusqu’à 28 degrés. L’île de Hvar est la plus ensoleillée, suivie par Split, l’île de Korčula et Dubrovnik. Juin et septembre sont très chauds, avec des températures moyennes avoisinant les 25 degrés et la surface de l’eau est entre 20 et 25 degrés.

 

S’y rendre

Dubrovnik, Split et Pula ont des aéroports internationaux avec des vols réguliers. Tivat (Monténégro) est aussi doté d’un petit aéroport.

 

En savoir plus sur les charters en Croatie

Editorial